sites protégés Pérou

Les sites protégés du Pérou qui méritent une visite

Le Pérou est une destination qui fait rêver les routards passionnés de découvertes. Cette contrée d’Amérique du Sud attire les vacanciers du monde entier, car elle possède de nombreux attraits touristiques.

La réserve nationale de Paracas

Il y a tant de choses à voir lors d’un circuit au Pérou, dont les sites protégés. Parmi les adresses que les bourlingueurs visitent souvent, il y a la réserve nationale de Paracas. Cette dernière est localisée dans la province de Pisco. La cité la plus proche des lieux est celle de Paracas. À titre d’information, ce sanctuaire sauvage couvre une superficie de plus de 3 350 km².

Une balade pédestre sur place permettra aux aventuriers de voir plusieurs espèces végétales, pour ne citer que les oxalis, les lichens ou encore les
morelles. Mis à part la flore, la faune est aussi abondante dans le site de Paracas. En ce qui concerne les oiseaux, par exemple, on a recensé des pluviers argentés, des goélands gris, des manchots de Humboldt, des flamants du Chili, des cormorans de Gaimard, des sternes incas et bien d’autres encore. Une chose est sûre, les ornithologues en herbe ne vont pas s’ennuyer.

Pacaya-Samiria, un trésor péruvien à absolument découvrir

Quand les globe-trotters auront fini d’explorer la réserve nationale de Paracas, ils pourront poursuivre leur circuit Pérou dans un autre endroit, notamment à Pacaya-Samiria. Cette aire protégée constitue un immanquable pour de nombreux routards. Elle se trouve dans la région de Loreto et sa création date de 1972. Elle a été fondée dans le but de conserver les spécimens endémiques de la forêt basse de l’Amazonie péruvienne.

Il convient de noter qu’il figure dans la liste des sites Ramsar. Par ailleurs, une virée en bateau est le meilleur moyen d’explorer la réserve de Pacaya-Samiria. Cette activité donnera l’occasion aux voyageurs de rencontrer diverses espèces fauniques, dont les jaguars, les loutres géantes, les caïmans noirs, les lamantins, les dauphins roses, les tortues de rivières, etc. En outre, pour toute expédition au cœur du site, il est recommandé d’être accompagné par un guide.

À la découverte du parc national de Manú

Les circuits Pérou des routards peuvent se terminer avec la visite d’une autre aire protégée reconnue du pays. Cette dernière n’est autre que le parc national de Manú. Il faut savoir que ce site est une réserve de biosphère de l’UNESCO. Pour y aller, les bourlingueurs devront se rendre dans le sud-est du territoire, plus précisément entre les départements de Cusco et Madre de Dios. À titre d’information, la superficie de Manú avoisine les 18 000 km².

La majorité des lieux se compose d’une immense forêt quoi que les décors soient aussi constitués de falaises rocheuses. Sur ces formations géologiques plus connues sous l’appellation de « collpas », on peut souvent apercevoir des perroquets qui se nourrissent de sels minéraux contenus dans la roche. Par ailleurs, une randonnée pédestre dans le site permettra de rencontrer des indigènes tels que les Yine, les Matsikenga, les Amahuaca ou encore les Nahua.