emploi au Pérou

Trouver un emploi au Pérou

Vous envisagez de vous installer pour quelques années ou plus au Pérou? A moins d’être rentier, retraité, investisseur ou créateur d’entreprise, il vous faudra probablement chercher un emploi. Voici l’analyse de Creser Consulting, une agence de Ressources Humaines située à Lima.

Le marché de l’emploi au Pérou

Après des années de forte croissance l’économie marque le pas, et trouver un poste devient plus compliqué. De nombreuses entreprises ont mis entre parenthèses leurs projets d’expansion (et donc de recrutement) car elles ne sentent plus la même confiance qu’auparavant.

Les investissements étrangers sont moins nombreux, et au niveau national les investissements privés sont également en recul… seule bonne nouvelle la hausse des investissements publics.

Ce ralentissement économique n’a pas été enrayé par l’arrivée au pouvoir du président Pedro Pablo Kuczynski. bien au contraire!
L’opposition, c’est à dire le groupe Force Populaire mené par Keiko Fujimori dénonce un président trop âgé et pas assez dynamique. Pas facile pour le président de gouverner alors que l’opposition dispose de la majorité parlementaire.

Mais revenons-en à votre recherche d’emploi. Pour commencer sachez qu’il vous sera quasi indispensable de parler espagnol à un niveau correct pour la plupart des postes. Si vous ne parlez pas espagnol vous pourrez l’apprendre au Pérou, mais il est préférable d’avoir au moins quelques bases avant de venir.

Le Pérou est aujourd’hui une destination de plus en plus appréciée des candidats à l’expatriation. Il est donc important de soigner votre CV et de savoir vous vendre pour faire la différence.

Obtention du permis pour votre emploi au Pérou

Dés l’embauche faite, vous devrez établir avec votre employeur un contrat devant un notaire. Ensuite il faudra monter un dossier complet comprenant votre Curriculum Vitae accompagné des photocopies de vos diplômes et de votre contrat de travail.

L’employeur doit donner des éléments financiers et assurer qu’il n’a pas atteint son quota d’employés étrangers. Une fois le dossier établi, il est déposé au ministère du travail, via l’entreprise, pour l’obtention du permis de travail. Après avis favorable du ministère du travail, les démarches auprès du service de l’immigration afin d’obtenir un permis de séjour peuvent être effectuées. Ces formalités administratives n’excédent pas 3 mois et coûtent environ 300 euros.

Le contrat de travail au Pérou

Comme pour tout emploi, il est impératif d’établir un contrat de travail écrit sur lequel les 2 parties précisent les conditions d’embauche, avec entre autres, l’identité des parties, le lieu de travail, la fonction exercée et la durée du contrat. Pour un étranger, elle est de 3 ans maximum, renouvelable autant de fois que souhaité, sur simple demande écrite.

Il faudra aussi préciser les horaires de travail de votre emploi au Pérou (la durée légale est de 48h/semaine et l’âge de la retraite est fixé à 65 ans), la durée des congés payés, la rémunération annuelle globale brute. Seul l’employeur paie les contributions sociales, à hauteur de 27% du salaire.

Pour information, le salaire minimum en 2017 est de 850 soles (230 euros) et le salaire moyen est de 1325 soles (360 euros). Les avantages en nature pourront être indiqués, comme le logement, voiture de fonction ou les éventuelles prises en charge. Les conditions de rupture de contrat et leur indemnisation doivent également y être mentionnées. Les conditions de licenciement sont régies par le décret suprême du 27 mars 1997 consultable sur le site mtps.gob.pe. Enfin, le contrat sera finalisé en indiquant le lieu de signature du contrat qui déterminera le tribunal compétent en cas de conflit.

Les secteurs porteurs

Au Pérou, les marchés porteurs se trouvent principalement dans le secteur agroalimentaire avec en premier lieu, la pêche maritime puis, la production d’huiles et de farines, l’exportation d’asperges et de mangues. Le secteur minier, avec l’extraction de l’argent, du zinc, du plomb, du cuivre et de l’or, est aussi intéressant.

L’énergie, quant à elle, est en plein développement avec l’électrification accélérée du pays qui connaît encore des zones importantes non connectées au réseau. Le textile connaît également un essor considérable à l’exportation avec, la fibre d’alpaca et le coton reconnu mondialement pour sa qualité. Le Pérou a aussi du potentiel dans le domaine des plantes médicinales et les produits dérivés pour leurs qualités thérapeutiques.

Comment chercher un emploi au Pérou ?

Il est préférable de commencer sa recherche d’emploi dès la France, vu le délai très court pour obtenir un permis de travail et le permis de séjour. Outre les méthodes classiques telles que les annonces dans les journaux, les candidatures spontanées sont aussi possibles auprès, par exemple, des sociétés françaises implantées sur place.

Cependant n’en restez pas là! ne négligez pas l’importance du réseau et soyez innovant. Pour construire votre réseau nous vous recommandons l’utilisation de Linkedin. n’hésitez pas à ajouter des potentiels recruteurs et à les contacter.

Dans tous les cas pour réussir votre recherche d’emploi rien de mieux que de se former auprès de spécialistes. Creser consulting propose par exemple un programme « Empleabilidad » qui vous permettra de faire un bilan complet de votre valeur sur le marché, et d’apprendre à le mettre en avant pour convaincre les recruteurs.