Dimension culturelle Pérou France

Hofstede Pérou: étude du facteur culturel

Hofstede Pérou: analyse

France et Pérou : proximité culturelle ?

HtBien que le Pérou et la France soient 2 pays latins, nous n’avons pas forcément la même approche et la même vision des choses. Evidemment tous les français ne sont pas identiques et il en est de même pour les péruviens.  Néanmoins si on veut analyser le facteur culturel d’un pays afin de le comparer avec un autre on peut se baser sur des études d’analyses des dimensions culturelles, et dans ce domaine la plus intéressante me semble être celle du psychologue néerlandais Geert Hofstede.

Dimension culturelle Pérou France selon Hofstede

Dimension culturelle Pérou France selon Hofstede

Comparaison culturelle France/Pérou selon Hofstede

Selon Hofstede qui a réalisé cette étude auprès des employés d’IBM dans 70 pays, on peut identifier 5 grands facteurs de différenciation culturelle:

La distance hiérarchique (power distance) 


Le degré d’acceptation culturelle des inégalités de statuts et de pouvoir entre les individus. Cette dimension révèle le degré de respect dont font preuve les gens vis-à-vis de leur hiérarchie et de l’autorité.
Selon cette étude on voit que la notion de hiérarchie est assez forte dans les 2 pays.  Ce facteur hiérarchique est souvent important dans les pays latins alors qu’il est mineur dans les pays de l’Europe du Nord (ex Danemark avec un score de 18). L’initiative n’est donc pas particulièrement encouragée pour les subalternes qui doivent se contenter de suivre les ordres de leurs N+1.

L’individualisme et le collectivisme

Exprime le degré de liberté d’un individu par rapport à un groupe. Autrement, exprime le degré d’autonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarité du groupe et le degré d’attachement aux valeurs communautaires comme l’amitié ou la famille.
Il s’agit du principal point de différence culturelle qui risque de vous surprendre en tant que voyageur ou nouvel expatrié au Pérou : la France est un pays individualiste et le Pérou un pays collectiviste. L’écart est énorme (16 contre 71) et il est vrai que les péruviens ont un sens de la famille beaucoup plus prononcé. Généralement les grands parents restent avec leurs enfants au domicile de ces derniers et l’entraide familiale est la norme. Je pense qu’on peut en partie imputer (mais pas seulement) ceci au fait qu’au Pérou il n’existe en gros aucun système d’aide sociale, ce qui rend ce type d’entraide obligatoire.

La dimension masculine/féminine 

Il s’agit de savoir si une société est, d’une part, plutôt plus sensible à des facteurs émotionnels (féminin) ou factuels (masculin) et, d’autre part, organisée avec une séparation marquée ou non des rôles des deux sexes dans les tâches de la vie quotidienne.
Au niveau du score pour la dimension masculine/féminine je suis assez surpris du score de 42 du Pérou car la société me semble encore assez orienté vers le schéma traditionnel «femme au foyer et mari qui travaille », mais ce critère prend aussi en compte le facteur émotionnel et à ce niveau il est vrai qu’au Pérou on communique beaucoup avec les gestes et les émotions, aussi bien dans la sphère privée que profesionnelle.

Le contrôle de l’incertitude (uncertainty avoidance)

Désigne le degré de tolérance qu’une culture peut accepter face à l’inquiétude provoquée par les événements futurs. La relation à l’incertitude est différente selon les sociétés. Certaines utilisent des prévisions et des dispositifs pour gérer les événements (comme Vigipirate ou le principe de précaution en France). D’autres sociétés se font moins de soucis face à l’incertitude.
Au Pérou comme en France le score est très élevé (87 et 86). Dans les deux pays et encore une fois comme souvent dans les pays latins les gens souhaitent prévoir et se sécuriser (maison, argent, retraite, sécurité…). Je dirai néanmoins qu’au Pérou la notion de sécurité est plus sensible qu’en France, en grande partie car la dernière période vraiment difficile remonte à moins longtemps. Si vous ne le saviez pas le Pérou a en effet été frappé par une vague de terrorisme à cause du sentier lumineux dans les années 80-90. Je pense que dans l’inconscient des péruviens qui ont vécus cette époque cela a laissé des traces et explique en partie cette obsession pour la sécurité que vous ne manquerez pas de remarquer si vous allez à Lima.

Pragmatisme

ici pas vraiment besoin de définition, comme vous le savez le pragmatisme est basé sur le concret, le calcul rationnel…
Voici une autre grande différence, au Pérou la logique rationnelle est loin d’être la norme ! Il est donc parfois difficile pour nous français de comprendre pourquoi les procédures administratives sont si compliquées ou de nombreuses choses mal organisées (entreprises, transports…). Les péruviens sont plus sensibles aux émotions qu’au pragmatisme et cela doit être pris en compte si vous souhaitez par exemple vendre vos produits sur le marché péruvien.

Et vous, avez-vous déjà senti ces différences culturelles ? Les notes données par Hofstede pour le Pérou vous semblent-elles objectives ?

ps: pour avoir la source de ce résultat concernant Hofstede Pérou, merci de visiter http://geert-hofstede.com/

Nous vous proposons de poursuivre votre visite avec notre dossier élections 2016 au Pérou.

Vous aimez ce site? vous pouvez me remercier avec un petit don pour m’offrir un café… mais vous etes libre d’accepter ou non 🙂 Merci!